Clean eating, la tendance fooding qui nous fait du bien

Clean eating, la tendance fooding qui nous fait du bien

Le clean eating ne promet pas de perte de poids, mais un mieux-être général et des bénéfices sur le long terme.

Comme souvent, la tendance du « clean eating » nous vient des États-Unis… et la tentation serait grande de la considérer simplement comme une nouvelle mode qui va faire trois petits tours et s’en aller. Comme les cuillères-verrines, ou le régime « tout bananes », par exemple (et celui-là, il ne nous manque pas !). Mais le clean eating est bien moins superficiel qu’il n’y paraît : il ne promet pas de perte de poids, mais un mieux-être général et des bénéfices sur le long terme. Ça mérite de s’y intéresser de plus près !

Le clean eating, c’est quoi ?

Le clean eating est un ensemble de principes de nutrition, popularisé par la nutritionniste américaine Tosca Reno. L’idée de départ est de vivre d’ingrédients naturels, non-traités (« clean »/ propres), et de les préparer de la manière la plus saine et la plus fraîche possible. Ainsi, les aliments industriels ou transformés se voient écartés de notre alimentation. Tout ce qui est préparé ou conditionné sous plastique reste au supermarché. Le clean eating n’est pas un régime. Il s’agit d’un changement des habitudes alimentaires, destiné à se concentrer sur la qualité de ce que nous ingérons, et à réfléchir au quotidien pour avoir un mode de vie plus conscient et plus sain.

En consommant des produits frais, de bonne qualité, à la valeur nutritionnelle plus importante, on table sur des bénéfices sur la santé, et non sur le poids. Encore une fois, le but du clean eating n’est pas de nous faire maigrir… Ceci étant dit, en supprimant le sucre et les farines blanches (toujours présentes en surdose dans les aliments transformés type pain de mie, plats préparés, bonbons…) et en optant pour davantage de protéines, et surtout de protéines végétales, le contrecoup du passage au clean eating est souvent très bénéfique pour la balance !

Clean eating : que puis-je manger ?

On passe au clean eating : que mettre sur la liste de course ?

  • Fruits et légumes de saisons, plein de fruits et légumes de saison ! On en profite pour choisir des productions les plus proches de chez nous possible, pour diminuer au maximum la facture-carbone…
  • On met l’accent sur les céréales complètes et le riz brun.
  • On combine les sucres lents et les protéines maigres, comme par exemple du muesli complet avec un yaourt nature, ou du riz sauvage avec de la dinde, pauvre en graisse.
  • On choisit les « bons gras » (acides gras non saturés) dont on entend parler depuis longtemps, et qu’on trouve par exemple dans les poissons gras, les grains de lin, les noix en tout genre, les avocats…
  • On s’autorise la viande, si le cœur nous en dit, jusqu’à un certain point. Le clean eating, c’est aussi interroger la manière dont nous consommons et dont les aliments arrivent jusqu’à nous. L’élevage en masse de porc et de bœuf a un impact non négligeable (et très peu positif !) sur l’environnement. Choisissez un très bon steak d’une filiale plus traditionnelle à la qualité garantie, moins souvent ; plutôt que de manger plusieurs fois par semaine un bout de bœuf aux hormones et aux antibiotiques…
  • On s’hydrate avec deux à trois litres par jour d’eau et de thé non sucré.

Et qu’est-ce que j’évite, au maximum ?

  • Les aliments préparés et les aliments « de régimes » (souvent très sucrés pour compenser la perte en gras) ; et bien sûr, le fast-food !
  • Tous les aliments transformés, et contenant des additifs (gâteaux ou pain industriels par exemple)
  • Les boissons sucrées et les sodas
  • Les sucres industriels, et les édulcorants (l’aspartame, par exemple)
  • Les farines blanches et les pâtes
  • Les acides gras saturés
  • Le sel de table (préférez le sel de mer, et surtout, on l’utilise avec parcimonie !)
  • L’alcool n’est pas interdit mais… on préfère un bon verre de vin de temps à autre à des cocktails blindés en sucre ! (et on conserve son sourire éclatant avec notre brosse à dents électrique Oral B+ !)

Recettes Clean eating

Voici quelques idées pour passer en cuisine. En route pour le clean eating avec :

Pour manger mieux grâce au clean eating, n’hésitez pas à planifier vos repas, à cuisiner plusieurs plats d’un coup, à mijoter plusieurs portions de soupes… Lancez-vous à fond, testez de nouveaux légumes, avec par exemple de petites sauces mijotées à base de tomates (pas de panique, Ariel viendra à la rescousse pour rattraper les torchons et les nappes !)

Laisser un commentaire *Texte obligatoire
Je confirme avoir écrit ce commentaire et accepte la charte de conduite ainsi que les conditions d'utilisation.

Fuites urinaires la nuit, pourquoi, comment limiter les dégâts ?

Selon certaines études, les fuites urinaires touchent entre 3 et 3,5 millions de personnes en France, dont 70% de femmes.

Lire plus

Le coup de blues de l’hiver : réalité, pas fatalité !

La dépression saisonnière, on la connait tous. Ce coup de blues qui nous guette en hiver, comment lui échapper, ou s’en remettre ?

Lire plus