Les conseils de vie de la solaire Alexandra Lamy

Les conseils de vie de la solaire Alexandra Lamy

J’ai reçu Alexandra Lamy, à l’occasion de la sortie de « l’embarras du choix ». J’en ai profité pour recueillir ses confidences sur sa philosophie de vie.

J’ai reçu la comédienne Alexandra Lamy, à l’occasion de la sortie sur les écrans de « l’embarras du choix » d’Eric Lavaine. J’en ai profité pour recueillir ses confidences sur sa philosophie de vie.

Etes-vous angoissée à l’idée de vieillir ?

Non, pas pour l’instant, je vous en reparlerai dans vingt ans peut-être. Avec l’âge on acquiert une maturité, on a des rôles de plus en plus intéressants et à chaque fois je me dis que j’ai de la chance de vieillir. J’ai perdu trop de copains trop jeunes…

Vous n’êtes pas pour agir grâce à la médecine esthétique et retarder ainsi les signes de vieillissement ?

Je crois que le physique correspond à ce que l’on est à l’intérieur. J’ai remarqué que les gens très ridés et rabougris sont souvent un peu méchants ! Quand on est positif, le visage est plus éclairé ! Je suis pour la chirurgie esthétique pour supprimer un complexe ou un élément disgracieux. Mais contre les visages figés qui se ressemblent tous. Il faut que ce soit très bien fait … Les réalisateurs galèrent aujourd’hui avec les visages des actrices vieillissantes trop lisses et refaits. Moi je suis plus Annie Girardot par exemple !

Vous avez une devise ?

Tous les matins je me dis que j’ai la chance d’être encore là, donc que je peux faire des choses…Je considère que j’ai la chance de vieillir, que c’est une vraie chance. Mon père nous a élevées en nous exhortant à croquer dans la vie, comme dans une pomme, de manière positive, de faire de nos échecs des forces et de nous dire que quoiqu’il nous arrive, il y a toujours une petite lumière au bout !

Vous êtes du genre à rebondir vite après des échecs ou des chagrins ?

Oui. Je m’écroule complètement, je m’enferme, seule. Il faut que je plonge au bas du bas du bas du fond. J’écoute Barbara, Brel, Léo Ferré, tout ce qui me fait énormément pleurer… Et au bout d’un moment, après avoir bien pleuré, je me dis : « ça y est, ça c’est fait ! » Et je me dis qu’il faut que j’avance et que je profite de la vie, et que je ne veux ni regrets, ni remords, ça ne sert à rien. D’abord, en étant triste à mourir, je prends le risque de perdre tous mes copains…Donc il faut se relever, pas le choix !

Vous avez un livre de chevet ?

Pas un livre, mais un film que j’adore, « la vie est belle » de Franck Capra et ça c’est extraordinaire. J’adore l’idée de se retourner et de se dire qu’on a fait des belles choses aussi dans sa vie !

Par exemple, si vous deviez en retenir une dont vous êtes fière ?

Je suis marraine de l’institut Pasteur, mais aussi d’une petite association d’enfants malades et j’ai fait un documentaire pour eux et leurs familles. Ca a été dur d’aller dans les hôpitaux et de voir des enfants en phase terminale mais je sais que ça a fait beaucoup de bien à l’association et aux parents concernés et je me dis que j’ai fait un petit truc pas si mal !

Une chanson préférée ?

J’aime bien Tina Turner. J’ai dansé à côté d’elle en concert privé, c’était extraordinaire. Le côté rock and roll, ça me donne la pêche !

Vous qui avez l’air en forme, au top, que diriez-vous à ceux qui sont au fond du trou ?

Ce que me disait mon père : « il y a toujours un petit coin de ciel bleu ! » Et ça marche !

Sophie Davant

Ceci pourrait également vous intéresser :

Laisser un commentaire *Ceci est un champ obligatoire.
En cliquant sur envoyer, je confirme avoir rédigé l’intégralité de ce contenu et j’accepte les Conditions générales.
  • Voir les commentaires

Sourire

Dominique 01/07/2017

Je dirais tout simplement, J'AIME J'AIME J'AIME..... Dominique

Jean-Louis Fournier : La vie avant tout !

Comment trouver au quotidien, malgré les drames et les tristesses, des raisons de s’accrocher à la vie et la célébrer ? Réponse en dévorant « bonheur à gogo » !

Lire plus

Le sixième roman de Grégoire Delacourt : une réflexion sur la croisée des chemins

Qui n’a pas, un jour, rêvé de suivre un inconnu et tout laisser derrière soi ? Laissez-vous émouvoir par la dernière héroïne de Grégoire Delacourt.

Lire plus