Perte de cheveux après 50 ans : l’alopécie, chez les femmes aussi ?

Perte de cheveux après 50 ans : l’alopécie, chez les femmes aussi ?

L’alopécie, c’est l’accélération de la chute des cheveux et des poils. Et il semblerait que les femmes ne soient pas à l’abri…

Perte de cheveux après 50 ans : l’alopécie, chez les femmes aussi ?

Alopéquoi ? Et pourquoi ai-je eu l’impression de perdre mes cheveux ? Depuis mes 50 ans, j’avais cette impression que mes cheveux se raréfiaient… Et sincèrement, cela ne me plaisait pas du tout ! Alors, la chute de cheveux chez les femmes, pourquoi, quand, comment ?

L’alopécie : perte de cheveux chez les hommes… et les femmes !

L’alopécie, c’est l’accélération de la chute des cheveux et des poils. Et il semblerait que les femmes ne soient pas à l’abri. Première (et pas très bonne) nouvelle ! J’ai toujours eu des cheveux en quantité ! Pas toujours très brillants, pas toujours très soignés (surtout quand les enfants étaient petits et que je manquais de temps, de moyens, d’énergie… enfin un peu de tout). Mais ils étaient là ! Encore récemment j'étais en train réfléchir à une nouvelle coupe de cheveux pour l'été...

Je me suis renseignée : on a en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux sur le crâne, et on perd environ 40 à 100 cheveux par jour. Donc, en perdre un peu est normal… Mais apparemment, en perdre davantage, pendant une période supérieure à deux mois, peut être le début de cette fameuse alopécie.

Tout le monde perd ses cheveux ! Mais j’ai pris les choses en main

Chez les hommes, c’est plus que courant : 70% d’entre eux sont touchés (mon mari aussi, qui pense que je n’ai pas vu ce petit rond chauve à l’arrière de sa tête. Ne lui dites pas que je sais, disons que je le regarde avec les yeux de l’amour et que l’amour ne voit pas les petits ronds chauves).

Chez les femmes, une chute de cheveux peut souvent être liée à des facteurs extérieurs, comme le stress, ou des carences alimentaires ; par exemple une carence en fer. Et bien sûr, les hormones… Ah, celles-là, si elles pouvaient nous oublier deux minutes…

Alors du coup, zou, j’ai filé chez mon médecin généraliste. Une analyse de sang plus tard, le diagnostic tombait : une carence en fer. J’avais mis ma fatigue sur le compte de l’hiver qui ne finissait pas, sur l’âge qui commençait à peser son poids malgré mes efforts pour rester active. Mais non.

Carence en fer chez les femmes : une cause possible de perte de cheveux

La carence en fer peut occasionner une chute de cheveux chez la femme, et en l’occurrence, une anémie plus ou moins prononcée en fer touche à tout moment 25% de la population féminine (je suis devenue une pro des statistiques avec cette histoire). On en perd durant les règles ; on a davantage de difficultés à reconstituer les réserves car… on est souvent dans une alimentation restrictive. On m’a prescrit davantage de poisson, et moins de café ! (Le thé et le café à cause de leurs tanins, peuvent inhiber l’absorption du fer).

En quelques semaines, j’ai constaté une nette amélioration. Et mon mari est resté le seul à la maison avec son petit rond chauve (que j’aime). J’ai recommencé à aimer mes cheveux, et à les chouchouter avec mon shampooing Head&Shoulders Force et Densité. soigner avec mon soin Pantène fétiche. Ouf !

Alors si vous avez l’impression que vos cheveux sont plus fins, plus cassants, et surtout… de moins en moins nombreux, pensez aux carences et allez demander conseil à votre médecin !

Laisser un commentaire *Texte obligatoire
Je confirme avoir écrit ce commentaire et accepte la charte de conduite ainsi que les conditions d'utilisation.
  • Voir les commentaires

Chute de cheveux intense

Vick66 30/08/2016

Bjr Voila depuis 2 ans je perds mes cheveux en masse je nause plus me coiffé. Si vous avez des solutions a me donner je les prends merci.

Le coup de blues de l’hiver : réalité, pas fatalité !

La dépression saisonnière, on la connait tous. Ce coup de blues qui nous guette en hiver, comment lui échapper, ou s’en remettre ?

Lire plus