Où vit-on le plus vieux ? L’espérance de vie dans le monde

Où vit-on le plus vieux ? L’espérance de vie dans le monde

Certaines populations vivent en moyenne plus longtemps que d’autres… où vivent les hommes et les femmes les plus vieux du monde ?

Dis-moi ton âge, je te dirai d’où tu viens… quelles sont les meilleures espérances de vie ?

D’après une étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford et de l’université de Californie, une longue espérance de vie ne dépend pas que de notre ADN. Il n’y a pas de gène miracle qui permette aux êtres humains d’atteindre voire de dépasser l’âge de 110 ans.

Où l’espérance de vie est-elle la plus avancée ?

On répertorie dans le monde 74 cas où des individus ont dépassé l’âge de 110 ans. En France, Jeanne Calment a été longtemps doyenne des Français, puis doyenne de l’humanité, du 17 Septembre 1989 à sa mort le 4 Août 1997 à l’âge impressionnant de 122 ans, 5 mois et 14 jours ! Jusqu’ici, elle reste la personne qui a vécu le plus longtemps (en tout cas celle dont la date de naissance était établie avec certitude !). C’est donc pour l’instant la France qui a battu le record de « la femme la plus vieille du monde » !

D’après les théories des scientifiques, l’ADN impacte l’espérance de vie de 20% à 30%, et dans les familles avec une forte prédisposition à la longévité, ce pourcentage est encore plus important étant donné que les enfants de centenaires vivent en moyenne encore plus longtemps que la moyenne.

Mais qui décroche le prix de la population la plus en forme, avec la meilleure santé et la plus grande longévité ? Les habitants du Hunza, au nord du Pakistan situé dans une vallée au pied de la chaîne de l’Himalaya. L’espérance de vie moyenne d’un habitant y est de 110 à 120 ans, et ce sans maladie particulière causant la mort, c’est-à-dire sans aucune des plaies de l’occident que sont les tumeurs et les maladies cardiovasculaires.

Ces habitants sont suivis (d’après un sondage National Geographic) des habitants de la vallée de Vilcabamba en Équateur, des habitants d’Abkhazie, puis des habitants des montagnes du Caucase et d’une petite population résidant dans les îles Okinawa du Japon.

Mais qu’ont en commun toutes ces populations ? Certainement pas leur ADN ou leur habitat. Cela doit sûrement être leur alimentation ou plus encore, leur mode de vie.

Espérance de vie et alimentation

Que mangent donc les Hunzakuts ? Des fruits, légumes et graines qui poussent sur leurs sols (orge, blé, millet, sarrasin, tomates, chou, épinards, radis, pois, noix, abricots, cerise, mures, pêches, pommes de pin) et très peu de viande. Ils font également de longs jeûnes lorsque les sols ne sont pas productifs. Durant ce temps, leur eau alcaline est parfaite pour les ressourcer, en agissant comme un puissant antioxydant riche en minéraux. En regardant de près les habitudes alimentaires de ces populations, de nombreuses similarités peuvent être constatées.

Un autre facteur qui les rassemble est leur forte et régulière activité physique (les Hunzakuts sont constamment en déplacement, ils peuvent facilement parcourir 200km en une journée, à pieds, sans être fatigués. C’est le cas même pendant les périodes de jeûne qui contrairement les idées reçues leur donne une énergie inépuisable), le tout allié à la qualité de leurs relations humaines, basées sur l’amour, la solidarité et la spiritualité.

En conclusion, un mode de vie simple permet aux Hommes de vivre paisiblement et facilement plus de 100 ans tout en restant en bonne santé jusqu’à leur derniers jours. Et nous, pourrions-nous y arriver ?

Laisser un commentaire *Texte obligatoire
Je confirme avoir écrit ce commentaire et accepte la charte de conduite ainsi que les conditions d'utilisation.