Les femmes Victoria

50 ans, c’était angoissant.
Chaque fois qu’on y pensait, on se posait des questions.
Et si on n’était plus indispensable à nos enfants qui prenaient leur envol ?
Et si on était moins séduisante ? Et si on était dépassée au travail ?
On se disait qu’on commençait à manquer de temps.

Et puis on est enfin devenue une quinqua.
Oui enfin ! Parce que finalement, on n’attendait que ça.
Se sentir incroyablement bien, sûre de soi et de ses choix.
Et surtout… libre.

Libre comme jamais on ne l’a été depuis l’enfance.
Libérée des responsabilités familiales, de la pression professionnelle
ou du tic-tac biologique. Libérée du regard des autres.
Désormais on se connaît, on est enfin la femme que l’on veut,
on suit sa propre route. Tout ce qui importe c’est de s’entourer
de ceux qui comptent vraiment et de savourer chaque instant.

Victoria, enfin quinquas.