Adopter un animal domestique à 50 ans, 6 questions à se poser

Adopter un animal domestique à 50 ans, 6 questions à se poser

Après le départ des enfants, adopter un animal domestique peut ramener un peu de vie dans la maison. Avant de vous engager, posez-vous ces questions...

Après le départ des enfants, adopter un animal domestique peut ramener un peu de vie dans la maison, mais avant de vous engager…

Avant d’adopter un compagnon, quelques questions !

Quand les enfants quittent le foyer familial pour vivre leur propre vie, cela peut laisser un vide. Adopter un nouvel animal de compagnie peut remédier à cela en vous donnant un compagnon (chien ou chat) à câliner et à promener : il vous tient compagnie, il vous rend actifs et sociables, et il vous garde occupés. En effet, de nombreuses études attestent que les propriétaires d'animaux domestiques sont plus actifs et plus heureux que ceux qui n’en ont pas. Néanmoins, cela représente un véritable engagement qu’il ne faut pas prendre à la légère. Un animal domestique peut changer certains aspects de votre vie auxquels vous étiez habitués : difficile par exemple de partir en vacances à la dernière minute – à moins d’emmener votre chien ou votre chat avec vous. Dans ce cas, jetez un œil à notre article plein de bons conseils pour partir en vacances avec des animaux de compagnie. Attention aussi aux meubles précieux, qui peuvent vite devenir des griffoirs…

10 ans après, regretterez-vous d’avoir adopté un animal domestique?

Les chiens et les chats peuvent vivre jusqu’à 15 ans et des poussières - alors essayez d’imaginer ce à quoi votre vie pourrait ressembler d’ici une quinzaine d’années ; êtes-vous toujours satisfaits de votre décision d’adopter un animal domestique ? Si vous voulez prendre une année sabbatique pour vous ressourcer, ou si vous êtes sur le point de déménager dans un endroit plus petit, ou à l’étranger, ce n’est probablement pas le moment idéal pour adopter un chien ou un chat. Demandez-vous si votre logement futur sera adapté à un animal domestique, et si vous aurez la volonté et le temps de vous en occuper ? La vie avec un animal domestique est prenante, donc si vous n’aimez pas les contraintes que cela représente, ou si vous voulez profiter du départ des enfants pour vous prendre soin de vous, adopter n’est peut-être pas la bonne décision.

Votre partenaire est-il est aussi partant pour adopter un animal?

Vous êtes peut-être sûre de votre décision, mais est-ce le cas de votre conjoint.e ? Mieux vaut en discuter ouvertement et honnêtement pour mettre toutes les chances de votre côté. S'il ou elle se contente d’hocher la tête en souriant parce qu’il (ou elle) pense qu’adopter un animal domestique vous aidera à mieux vivre le départ des enfants – mais que vous sentez qu’il (ou elle) n'a aucune intention de vous aider à vous en occuper, c’est mieux de le savoir à l’avance ! Ne présumez jamais de savoir ce que pense votre partenaire car, si un an plus tard vous êtes fatigué.e d’avoir à assumer sans aide les frais de vétérinaire et d’être toujours la personne qui nettoie les taches de boue, il va y avoir de l’eau dans le gaz ! Confiez-lui vos appréhensions, discutez ensemble du partage des tâches ménagères qui s’ajoutent aux dépenses que cela implique, mettez les choses au clair.

Adopter un animal domestique : êtes-vous prêts à gérer le bazar ?

Même un animal domestique bien dressé sera indiscipliné de temps en temps – voire souvent ! Les chats n'aiment rien de plus que de faire leurs griffes sur les canapés ; les chiens adorent mordre dans les chaussures ; les animaux en cage peuvent émettre de mauvaises odeurs... Sans parler des touffes de poils qui envahiront votre maison ! Bien sûr, avec les bons outils, comme le balai dépoussiérant Swiffer® Sweeper par exemple, ce sera un jeu d’enfant de nettoyer après votre animal de compagnie, qu’il vous faille balayer, récurer le sol ou dépoussiérer facilement toutes sortes de surfaces. Cependant, si votre maison, votre jardin ou votre collection de chaussures est votre plus grande source de fierté, pensez à ce que vous ressentirez quand ils seront couverts de poils, de flaques ou de griffures ! Et avant d’adopter un animal, assurez-vous que vous avez bien la place nécessaire, pour que tout le monde soit heureux.

Adopter un animal domestique : avez-vous du temps à lui consacrer ?

Élever des animaux domestiques consomme plus de temps que l’on ne l’imagine. Ils demandent beaucoup d'affection, d’entretien, d’attention et d'exercice, donc si vous avez un emploi du chargé, cela peut poser des problèmes. Les chiens et les chats qui n'interagissent pas régulièrement avec leurs propriétaires peuvent développer des problèmes de comportement, et s’ils ne sortent pas suffisamment, ils peuvent développer un surpoids ou une tendance à l’agitation. Si vous adoptez un animal domestique et que vous avez un travail ou une vie sociale prenante, il vous faudra trouver le temps de le sortir et ce, quelles que soient les conditions météo. Et si vous devez voyager pour le travail, il faudra demander à vos amis s’ils peuvent s’en occuper en votre absence. N’oubliez pas : si les chats peuvent éventuellement se débrouiller pendant un week-end, ce n’est pas le cas des chiens. Élever un chien implique de le sortir régulièrement pour qu’il fasse ses besoins, de s'assurer qu'il est bien nourri, propre, qu’il fait suffisamment d’exercice et reçoit suffisamment d’affection.

Avez-vous les moyens financiers d’adopter un animal ?

Bien qu’adopter un animal de compagnie ne coûte pas trop cher en soit, les dépenses pour s’en occuper correctement peuvent vite dépasser vos prédictions. Mis à part la nourriture et les articles tels que les cages, les jouets, les brosses, etc, il faut compter les visites chez le vétérinaire (sans compter les vaccins recommandés) et les gardiens que vous pouvez avoir à engager. Si vous pensez à adopter un animal domestique au moment de la retraite avec votre partenaire, assurez-vous d’être sur la même longueur d’onde au préalable : les croquettes premium, indispensables ou pas ? Allez-vous souscrire à une assurance ? Etc.

Pourquoi voulez-vous adopter un animal domestique ?

Ce n’est pas une question piège, mais il est important que les choses soient claires dans votre esprit. Si vos attentes sont hors propos, vous risquer de regretter plus tard d’avoir adopté l’animal. Informez-vous sur les différents types d'animaux de compagnie, puis les différentes races pour vérifier qu'il correspond bien à vos besoins et à votre style de vie. N'adoptez pas un gros chien seulement pour combler le vide de la maison, ou un petit chien que vous serez déçus de ne pas pouvoir emmener en randonnée. Faites une liste des activités que vous espérez partager avec votre compagnon à poils afin de pouvoir choisir celui qui vous apportera réellement le plus de joie.

Avez-vous un animal de compagnie? Quelles sont les plus grandes leçons que vous avez apprises et que vous auriez aimé savoir à l'avance?

Ceci pourrait également vous intéresser :

Laisser un commentaire *Ceci est un champ obligatoire.
En cliquant sur envoyer, je confirme avoir rédigé l’intégralité de ce contenu et j’accepte les Conditions générales.

4 idées pour passer Noël en famille

Noël est l’occasion pour toute la famille de se retrouver et de s’amuser ! Essayez l’une de ces idées pour passer un Noël en famille original.

Lire plus

Présentation entre un nouvel animal de compagnie et nos petits-enfants

Nos petits-enfants ont tellement d’enseignements à tirer de la présence de notre chien ou chat. Voici comment nous assurer que leur relation démarre sur les chapeaux de roues.

Lire plus