Garder ses petits-enfants : comme sur des roulettes !

Garder ses petits-enfants : comme sur des roulettes !

Envie (ou pas) de jouer les baby-sitter ? Voilà comment établir des bases saines pour bien garder ses petits-enfants… ou y échapper !

Garder ses petits-enfants, une fois à la retraite, fait partie des activités incontournables. Pour être honnête, c’est même… un peu compliqué de refuser ! A moins d’avoir déménagé à l’étranger pour y vivre sa retraite, vos enfants vont sûrement compter sur vous, au moins de temps à autre, pour jouer les « papis-mamies-baby-sitters ».

Comment accepter, comment refuser, et comment s’y prendre pour faire en sorte que le temps passé ensemble soit agréable ? Voici tous les conseils pour bien gérer ces moments de garde des petits enfants.

J’ai envie de garder mes petits enfants !

On a du temps, on en a envie : on veut garder ses petits-enfants. Formidable ! Il ne reste qu’à en informer les principaux intéressés… et leurs parents. Si vous habitez un peu loin de chez vos petits-enfants, déterminez quand et comment les recevoir chez vous. Le week-end ? Pendant les vacances scolaires ?

Vous êtes voisins ? Cela va simplifier les choses et rendre la garde de vos petits-enfants vraiment facile. Mais souvenez-vous qu’avoir des enfants en bas âge ou en âge d’aller en école primaire implique souvent un planning détaillé et un brin compliqué ! Voyez d’abord avec vos propres enfants quand et comment vous pouvez garder vos petits-enfants avant de l’annoncer aux bouts de choux. Garder les petits-enfants un mercredi après-midi en passant, ou chaque semaine ; les récupérer pour un samedi-soir en particulier ou pour tout le week-end : ce n’est pas la même chose.

J’ai… très moyennement envie de garder mes petits enfants !

Vous avez demandé votre départ à la retraite, et il est enfin là, le moment tant attendu. Vous voilà libre comme l’air, prête à profiter de la vie, et pourquoi pas à voyager, prendre des cours de danse, découvrir la région à vélo, bref, savourer votre retraite…

Or voilà qu’on vous « colle » vos petits-enfants à garder plusieurs fois par semaine, comme si cela allait de soi que vous n’aviez rien de plus précieux à faire que de jouer les papi-mamie-baby-sitter, et gratuitement en plus !

Si tel est votre état d’esprit, mettez très vite les points sur les « i » ! La famille, c’est précieux, et il faut être très transparent pour éviter les brouilles. Expliquer qu’on a élevé ses propres enfants, travaillé, tout ce temps, pour pouvoir un peu profiter de la vie au moment de la retraite, c’est légitime ! On peut chercher le compromis en proposant de garder ses petits-enfants un week-end par mois, par exemple. Mais rien ne nous oblige à répondre présent à chaque instant !

Garder ses petits-enfants doit être un plaisir !

Je garde mes petits-enfants : comment les occuper ?

On a tout mis à plat, prévu un planning, anticipé : on sait quand on va garder ses petits-enfants. Reste la question lancinante : comment les occuper ?

La bonne nouvelle, c’est qu’une grande partie du temps, ils peuvent s’occuper tous seuls. Le week-end, ils auront sans doute des devoirs à faire (s’ils affirment que non, cela vaut le coup de vérifier auprès de leurs parents…). Il va aussi falloir les nourrir, et selon leur âge, ils peuvent participer à l’élaboration des repas, mettre la table, débarrasser…

Il va falloir un temps de « rodage » ! « Chez papa et maman on fait pas comme ça ! »… « Oui mais ici, c’est chez moi ! »

Les petits enfants vont, comme avec tout adulte en charge, tester les limites et essayer de comprendre ce qu’ils peuvent faire ou non, et à quel point ils peuvent « tirer sur la corde ». Si on a prévu de souvent garder ses petits-enfants, il est sans doute préférable de ne pas trop les gâter, même si c’est souvent notre première envie ! Horaires, grignotage entre les repas, bonnes manières : c’est à nous d’expliquer ce avec quoi on est d’accord ou pas ! Et avec quelques règles simples, garder ses petits-enfants restera un plaisir !

Laisser un commentaire *Texte obligatoire
Je confirme avoir écrit ce commentaire et accepte la charte de conduite ainsi que les conditions d'utilisation.

Décembre : le mois de la générosité !

Sophie Davant vous donne rendez-vous pour une cause qui lui tient à cœur depuis trente ans !

Lire plus

Les secrets du bonheur d'Agathe Natanson

Sophie Davant a rencontré Agathe Natanson pour qu’elle nous livre ses secrets de bien-être, de bonheur malgré les années qui passent.

Lire plus