Les enjeux du couple à 50 ans

Les enjeux du couple à 50 ans

A la cinquantaine, il est important de ne pas négliger ce qui se joue au niveau du couple.

Dans cette période délicate de transition de milieu de vie, la situation d’échec dans votre couple peut venir du fait que vous demander à l’autre ce que vous devez impérativement trouver en vous !

Dans cette période de transition ô combien délicate qu’est la cinquantaine, il est important de ne pas négliger ce qui se joue au niveau du couple. Chacun est engagé dans un processus d’évolution personnelle, et les deux partenaires ne sont pas toujours synchrones : l’un peut être dans une phase avancée de la réflexion, quand l’autre n’est pas encore en mouvement. La relation qu’on a construite depuis des années a besoin d’être ajustée à la réalité de ce que chacun est en train de devenir autour des 45-55 ans. Cette transition invite à rechercher une nouvelle authenticité dans la relation, une nouvelle intimité, une nouvelle raison de se choisir une seconde fois. Il est donc nécessaire de remettre en question certaines idées préconçues sur ce que doit être la relation, en renonçant aux illusions.

En effet, nous avons tendance à nous mettre en situation d’attente, en espérant que la sécurité, l’identité, les réparations intérieures viendront du couple, donc de l’extérieur. Or, une trop forte posture d’attente empêche de mesurer que cette sécurité, cette identité, ces réparations ne peuvent venir que de soi, à travers une quête intime. Nous sommes les seuls à pouvoir répondre à nos désirs et nos envies et sommes dans l’erreur quand nous estimons que notre conjoint n’est pas à la hauteur ou que notre couple est déficient. Comprenant cela, nous pouvons cesser de lui demander ce qu’il n’est pas en mesure de nous donner, sans pour autant éprouver de l’amertume, l’incriminer, ni établir un constat d’échec ! Quand nous ne projetons plus sur l’autre nos attentes et nos besoins frustrés, nous réalisons qu’il y a quelqu’un derrière les projections que nous lui imposons : notre conjoint, tel qu’il est depuis toujours, mais que nous percevions seulement à travers le filtre de nos attentes.

A partir de là, tout est possible : être déçu ou agréablement surpris ! On peut avoir envie d’aller à la « rencontre » de cette nouvelle personne qui se présente à nous, comme on peut avoir envie de la quitter… Dans mon cas, après 23 ans de mariage avec le père de mes enfants, à ce moment-là de ma vie, je me suis posée une question clef, soufflée par l’un de mes amis, psychiatre : Est-ce que j’aime la femme que je suis en présence de mon mari ? Une question, une seule petite question qui a, hélas, provoqué une véritable déflagration : quelle femme étais-je donc avec lui ? Ne me disait-il pas que je ne l’aimais pas comme il le souhaitait, que je ne le soutenais pas suffisamment dans ses projets, qu’il me sentait trop souvent agacée ? Etais-je en phase avec cette femme-là, celle qu’il décrivait ? Correspondait-elle vraiment à celle que j’étais en train de devenir, et qu’il n’entrevoyait sans-doute pas encore ? Nous avons alors beaucoup dialogué, en explorant toutes ces problématiques. Le triste constat, en ce qui nous concerne, est que nous ne sommes pas parvenus à retrouver l’élan, l’énergie et l’envie de donner une nouvelle chance à notre couple. De là, nous avons décidé de nous séparer, avec l’espoir que chacun puisse trouver ailleurs son épanouissement… Heureusement, le choix de la séparation n’est pas inéluctable, et certains couples parviennent à trouver les conditions nécessaires pour se construire un avenir commun durable. A condition de se poser les bonnes question et d’y apporter les bonnes réponses !

Sophie Davant.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Laisser un commentaire *Ceci est un champ obligatoire.
En cliquant sur envoyer, je confirme avoir rédigé l’intégralité de ce contenu et j’accepte les Conditions générales.
  • Voir les commentaires

50 ANS

PASCALE-CAMILLE 28/03/2018

Bonjour, tout d'abord j'adore Victoria quinquas et plus et Sophie Davant est un modèle en beaucoup de choses , j'ai 55 ans et tout allait bien dans notre couple sauf qu'il y a 11 ans la fibromyalgie s'est invitée dans notre couple,dans mon corps et à l'heure actuelle on nous laisse souffrir ,la médecine n'a fait aucune percée et cette maladie aura gain de cause sur notre couple, et c'est terrible quand il y a beaucoup d'amour en nous , quel gâchis ! merci je viens de m'inscrire et quel régal !

Et si vous profitiez de l’été pour dynamiser votre vie de couple ?

Le quotidien s’avère un véritable poison pour la vie de couple. L’été arrive : pourquoi ne pas y réfléchir et tenter de trouver des solutions pour rebooster votre couple ? Je vous propose quelques suggestions…

Lire plus

Rapports sexuels : quelle fréquence pour un couple de 50 ou 60 ans ?

Ce qui se passe vraiment dans le lit des couples de plus de 50 ans : à quelle fréquence les couples de plus de 50 ans font-ils l’amour ?

Lire plus