Parler à son chien : une question de communication !

Parler à son chien : une question de communication !

Comment communiquer avec mon chien ? Il suffit d’être attentif pour « parler » chien, et voilà les principaux signes à connaître.

Parler à son chien : une question de communication !

La communication n'est pas toujours évidente avec nos animaux de compagnie. Que ce soit pour communiquer avec votre chat ou votre chien, il est parfois difficile de les comprendre. Pour comprendre en un clin d’œil ce que nos chiens ressentent, et ce, particulièrement lorsque l’on manque d’expérience, il existe certains signes à guetter. Interpréter le « vocabulaire » de son chien, c’est le premier pas pour communiquer.

Mon chien a la gueule ouverte

Quand un chien garde la gueule ouverte, les mâchoires détendues, il est généralement tranquille. Une gueule fermée doit, en revanche, être interprétée comme un signal d’avertissement. S’il dévoile en grande partie ses dents, le chien indique qu’il est sur la défensive, tandis que si les dents se profilent partiellement et que la peau sur le dessus du museau est plissée, il témoigne son énervement.


En règle générale, le fait de montrer les crocs constitue un message de menace. Soyons donc particulièrement vigilants, car, dans certaines situations, un chien – d’autant plus s’il est apeuré – pourrait interpréter notre sourire comme une menace. De manière générale, même quand vous pensez connaître très bien un chien et savoir lui « parler », restez toujours calme à proximité et souvenez-vous qu’il peut avoir des réactions imprévisibles.

Les signes que le chien envoie avec sa queue

Si notre toutou remue la queue, il n’a qu’un souhait : jouer ! Lorsque seule l’extrémité de la queue balance, le chien exprime sa nervosité. Il ne parvient pas à comprendre la situation. Si sa queue est baissée, le chien sait qui est le maître ! Par contre, s’il l’enfouit entre ses pattes, cela signifie qu’il est apeuré. Dans tous les cas, la position de la queue présente mille et une interprétations qu’il nous faudra intégrer au fil du temps, avec l’expérience.


Et si le chien tire la langue ? Notre meilleur ami est parfaitement calme s’il tire la langue, en se léchant jusqu’aux babines supérieures. Il se met à nous lécher le visage ? Il s’agit là d’une forme de soumission, par exemple lorsque l’on rentre à la maison. Par ce geste, il nous dit simplement : « Ah, te voilà ! Enfin ! ». Si ça vous plaît moyennement, dressez le chien à ne pas sauter ainsi au visage, mais restez calme et positif, car il s’agit d’une manifestation d’affection.

Communiquer avec le chien : regarder ses yeux

Les yeux grands ouverts, les pupilles particulièrement dilatées : notre boule de poils est sur le point de passer à l’offensive. À cet égard, notre comportement est à l’opposé de celui du chien : nous ouvrons grand les yeux pour montrer notre stupéfaction et notre confusion.


Attention à ne jamais fixer un chien trop longtemps. Ce signe d’attention, à nos yeux, va au contraire communiquer de la provocation pour l’animal. Fixer un chien va le mettre mal à l’aise, voire le provoquer. Si, en revanche, il détourne le regard de son « interlocuteur », nous devons l’interpréter comme un signe de soumission et de tranquillité.

Le chien « parle » aussi avec… ses oreilles

Des oreilles dressées et orientées vers l’avant témoignent que notre compagnon est sûr de lui. Par contre, si ses oreilles sont couchées, le chien indique qu’il ne se sent pas en sécurité, qu’il est angoissé.

Mon chien a le poil hérissé… je fais quoi ?

Les poils hérissés sur les épaules et autour du cou montrent que notre meilleur ami se sent bien, parfaitement en confiance. Les poils hérissés sur le dos, quant à eux, traduisent la peur : le chien veut paraître plus imposant qu’il ne l’est, car il croit devoir faire face à une menace.

La communication sonore : mon chien aboie, grogne…

D’ordinaire, un aboiement plutôt aigu indique des sentiments forts : excitation, frustration, peur, ou encore vigilance. Au contraire, un aboiement plus grave constitue un message d’avertissement que nous pourrions traduire par : « Éloigne tes sales pattes de mon territoire ! ».


Le chien aboie lorsqu’il est anxieux et qu’il cherche à être rassuré. Bien entendu, la communication sonore chez un chien est vaste et notre animal peut également pleurer, glapir et gémir... à l’image d’un enfant. Si tel est le cas, notre meilleur ami réclame toute notre attention et ne souhaite qu’une chose : être chouchouté.


Les chiens aiment apprendre, et ont besoin de comprendre leur place dans la maison (en résumé, ce ne sont pas eux les chefs !). Alors prenez le temps de bien éduquer votre chien, de lui parler, de communiquer avec lui. Vous en serez d’autant plus heureux ensemble !


Le dressage doit comporter de la socialisation et bien sûr, première étape, la propreté. Si jamais Votre chien a de petits oublis au début, pas de panique, les produits désodorisants Febreze vous aideront à venir à bout des mauvaises odeurs !


Et vous, comment communiquez-vous avec votre chien ? Avez-vous eu des difficultés particulières ?

Laisser un commentaire *Texte obligatoire
Je confirme avoir écrit ce commentaire et accepte la charte de conduite ainsi que les conditions d'utilisation.

Deux témoignages bouleversants, deux formidables leçons de vie !

Sophie Davant souhaite vous faire partager l’émotion qu’elle a ressentie à la lecture de deux témoignages, celui d’un père et celui d’un mari endeuillés, à la suite du terrible attentat du 13 novembre 2015.

Lire plus

Les hommes et les femmes face au rhume

Découvrez la différence entre votre rhume et son état grippal ; les symptômes de la grippe et le traitement du rhume.

Lire plus